L’Afrique face au retour de la guerre juste

Promoting Knowledge in Africa

L’Afrique face au retour de la guerre juste

Les textes réunis ici se déploient principalement sur quatre registres, historique, philosophique, juridique et théologique. Leur imbrication, liée à l’histoire et à la nature plurielle et transdisciplinaire des « justifications » de la guerre, n’a guère permis un ordonnancement rigoureusement logique de leur présentation. Une appréhension et une ambition communes les traversent cependant. D’une part, la peur de voir l’Afrique davantage victime de guerres de prédation sous le couvert de « justifications » humanitaires ou éthiques. D’autre part, l’ambition de montrer, pour des raisons et selon des modalités propres à chaque auteur, l’impossibilité de justifier, au plan moral, une entreprise aussi porteuse d’atrocités que la guerre.Les textes réunis ici se déploient principalement sur quatre registres, historique, philosophique, juridique et théologique. Leur imbrication, liée à l’histoire et à la nature plurielle et transdisciplinaire des « justifications » de la guerre, n’a guère permis un ordonnancement rigoureusement logique de leur présentation. Une appréhension et une ambition communes les traversent cependant. D’une part, la peur de voir l’Afrique davantage victime de guerres de prédation sous le couvert de « justifications » humanitaires ou éthiques. D’autre part, l’ambition de montrer, pour des raisons et selon des modalités propres à chaque auteur, l’impossibilité de justifier, au plan moral, une entreprise aussi porteuse d’atrocités que la guerre.

Ont contribué à cet ouvrage :

  • Emmanuel Noël Babissagana est Docteur en philosophie, chercheur à l’Université Saint-Louis de Bruxelles et rattaché au Séminaire interdisciplinaire d’études juridiques. Il est également chargé de cours à l’Université Catholique d’Afrique centrale, président du Centre d’Analyse et de Soutien à la Coopération et à l’Emergence de l’Afrique (Cascea). Il est auteur de plusieurs articles et ouvrages dont notamment :
  • L’interdit de la torture en procès ? Bruxelles, Facultés Universitaires Saint-Louis (FUSL), 2006.
  • « La justice inopportune, au détour de l’amnistie », in Les droits de l’homme, bouclier ou épée du droit pénal ?/ sous la direction de Yves Cartuyvels e.a., Bruxelles, Publications des Facultés Universitaires Saint-Louis, 2007, pp. 551-587.
  • « Éthique et économie, de la crise des scénarios au scénario de la crise », in M. Kouam et C. Mofor (dir.), Philosophies et cultures africaines à l’heure de l’interculturalité, Anthologie, t.2, Paris, L’Harmattan, 2011, pp. 35-72.
  • Qu’as-tu fait de ton frère ? (dir.) Mélanges en l’honneur de Mgr Jan Dumon, Publications Universitaires africaines, Munich-Kinshasa-Paris, 2012, 567 pages. – L’émergence de l’Afrique en 50 idées clés, Bruxelles, Samri Media Connection, 2015, 30 pages.
  • Pierre Germain Belinga. Chercheur au Centre National d’Education – Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (Cameroun) et Enseignant associé à la Faculté de Philosophie de l’Université Catholique d’Afrique Centrale – Institut Catholique de Yaoundé
  • Jean-Marie Vianney Bendengue. Dr en Droit international et Relations internationales, Enseignant à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature du Cameroun (ENAM) et à l’Université Catholique d’Afrique Centrale, Yaoundé.
  • Fabien Eboussi Boulaga. Philosophe, théologien et politiste, il est l’un des penseurs les plus influents du continent africain. Professeur et Visiting Professor dans plusieurs universités (Abidjan, Yaoundé, Hambourg, Harvard, UCAC, etc.), il a fondé et dirige Terroirs (revue africaine de sciences sociales et de philosophie). Il est l’auteur, entre autres, de La Crise du Muntu (Présence africaine, 1977), Christianisme sans fétiche (Présence africaine,1981), À contretemps (Karthala, 1991), Les Conférences nationales en Afrique (Karthala 1993), La démocratie de transit au Cameroun (L’Harmattan, 1997), Lignes de résistance (CLE, 1999), L’Affaire de la philosophie africaine (Éditions Terroirs/Karthala, 2011).
  • Stephen Kizito Forbi, Jésuite, Professeur de philosophie à l’Université Catholique d’Afrique Centrale, Yaoundé.
  • Diddy Kondjo Brossala, Jésuite, Enseignant à l’Université Catholique d’Afrique Centrale, Yaoundé.
  • Louis-Claude Mbarga est Enseignant à la Faculté de Philosophie de l’U.C.A.C. Docteur en Philosophie (Université Urbanienne Rome). Actuellement, il est chargé de Cours statutaire et Coordonnateur du Cycle de Master à la Faculté de Philosophie de l’U.C.A.C. Ses champs de recherches sont : la Philosophie de la Connaissance, l’Histoire des sciences, la Philosophie moderne et la Philosophie contemporaine.
  • Georges Owona Mbida Otto, Juriste, écrivain.
  • Ernest-Marie Mbonda, Philosophe, Professeur à l’Université catholique d’Afrique centrale et l’Université de Moncton. Il a publié, entre autres, La responsabilité de protéger. Une perspective francophone (en collaboration avec André Cabanis, Jean-Marie Crouzatier, Ruxandra Ivan et Ciprian Mihali, AUF, 2010), Justice ethnique. Identités ethniques, reconnaissance et représentation politique (Québec, Presses de l’Université Laval, « Verbatim », 2009), L’action humanitaire en Afrique. Lieux et enjeux (Paris, Éditions des archives contemporaines, 2008), John Rawls : droits de l’homme et justice politique (Québec, Presses de l’Université Laval, « Mercure du Nord », 2008), La justice globale et le droit d’être migrant (Éditions GGC, 2005)
  • Wilfried Gilbert Nzokou Fotsing, Docteur en Science Politique de l’Université de Yaoundé II. Il est Enseignant invité à l’Institut de Gouvernance, Humanités et Sciences Sociales de l’Université Panafricaine ; au Centre de Recherche d’Etudes Politiques et Stratégiques (CREPS) de l’Université de Yaoundé II ; à l’Ecole Militaire Interarmées (EMIA) ; à l’Ecole d’Application des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EAOGN), etc. Il est en outre Chercheur-associé au Centre de Recherche d’Etudes Politiques et Stratégiques (CREPS) de l’Université de Yaoundé II et Chargé d’Etudes à la Gendarmerie Nationale. Il est auteur de nombreux articles dont « Les cambriolages dans les édifices publics au Cameroun : de la défiance vis-à-vis des pouvoirs publics à la restauration de l’autorité de l’Etat », in Bulletin du CREPS, n° 2, mars 2013.
  • Bienvenu Thomas Tchoungui, Enseignant à l’Université Catholique d’Afrique Centrale, Yaoundé.
  • Séverin Zoa Obama, Enseignant à l’Université Catholique d’Afrique Centrale, Yaoundé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *