Mudimbe Series

Promoting Knowledge in Africa

Mudimbe Series

Directeur : Kasereka Kavwahirehi

[E-mail : mudimbe.series@press.muntu-institute.org]

Kasereka Kavwahirehi enseigne les littératures francophones au département de français de l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur le roman et l’essai francophones, la philosophie et l’histoire des idées en Afrique. Parmi ses publications: V.Y. Mudimbe et la réinvention de l’Afrique. Poétique et politique de la décolonisation des sciences humaines (Rodopi/Brill, 2006), Christianisme africain et imaginaires politiques (Peter Lang, 2013) et Y’en a marre ! Philosophie et espoir social en Afrique (Karthala, 2018).

V.Y. Mudimbe est une figure de proue de la pensée africaine. Ses ouvrages (parmi lesquels L’odeur du père. Essai sur des limites de la science et de la vie en Afrique noire (1982), The Invention of Africa. Gnosis, Philosophy and the Order of Knowledge (1988) et The Idea of Africa (1993)) sont des repères incontournables dans le développement de la philosophie africaine. Préoccupé par la décolonisation du discours africain et désirant voir les sciences humaines et sociales être des pratiques révélatrices des mouvances sociales africaines, il s’est investi à éclairer les liens complexes qui arriment l’Afrique à l’Occident, déterminant ainsi non seulement les attitudes d’être, mais aussi l’exercice de la pensée, les pratiques de connaissance et les manières de vivre. Son œuvre est aussi portée d’un côté par une critique sans complaisance des mythologies de la vie quotidienne et de la différence, de l’autre par une exigence éthique qui trouve son assomption dans l’ascèse et la volonté de la sauvegarde de l’intégrité de sa conscience.

C’est cet esprit que la collection ‘‘Mudimbe Series’’ veut continuer à promouvoir dans le but d’y éveiller les générations montantes. Il s’agira certes de relire l’œuvre du philosophe pour discuter des chemins ouverts mais aussi de contribuer à l’engendrement d’une parole africaine sur le monde, d’une parole qui crée le monde en même temps qu’elle s’énonce. La série s’engagera donc dans : 1) une relecture critique de l’œuvre de Mudimbe ; 2) une interrogation des modalités, de la signification et des objectifs des discours tenus sur l’Afrique dans le cadre de la globalisation; 3) une lecture l’imagination sociale de nos sociétés en partant de leurs marges ; 4) la promotion des Nouvelles rationalités dans une perspective décoloniale. De ce point de vue, la première injonction à l’égard de toutes celles et de tous ceux qui s’intéressent aux problématiques ci-dessus mentionnées est de prendre la parole, la libérer, travailler à la légitimer de sorte à être les tisserands et les tisserandes de soie de l’entreprise humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *